• Home   /  
  • Archive by category "1"

Dissertation Sur Lalcool Chez Les Jeunes

L’alcool chez les jeunes

SOMMAIRE

SOMMAIRE 2
Introduction 3
1) L’alcool, un phénomène social 4
a) Les chiffres et les modes de consommations. 4
b) L’alcool, en France. 7
c) L’alcool dans le monde. 13
2) Les conséquences engendrées par l’alcool. 16
a) A court terme 16
b) A long terme. 19
3) Les moyens mis en œuvre. 21
a) La législation en France : 21
b) Lalégislation dans le monde : 21
c) La prévention : 22
Conclusion 26

Introduction 

Dans cet exposé nous allons étudier l’alcoolisme chez les jeunes. Nous nous intéresserons principalement à une population de 12 à 25 ans. L’alcoolisme correspond à une consommation excessive et régulière d’alcool entrainant un état de dépendance. Il constitue ainsi une importante cause de mortalité prématuréeet évitable. L’alcool est une drogue licite et c’est aussi la substance psycho active la plus consommés en France

Le mot « alcool » vient de l’arabe al khoun ou al koh’l : c’était une poudre à base d’antimoine utilisé en médecine comme purgatif. Le mot dans son sens actuel n’apparaît qu’au XIXème siècle. Les céréales, tout comme certains fruits, légumes et grains sont à l’origine de nombreusevariété d’alcool :
* Le cidre : boissons obtenue par la fermentation du jus de pomme.
* La vodka et le whisky sont des eaux-de-vie de grains.
* Le rhum est obtenu en distillant le jus de canne à sucre ou mélasse.
L’alcool s’obtient donc par fermentation de végétaux riches en sucre à laquelle peut s’ajouter la distillation.

La consommation d’alcool peut se faire selon différentsmodes : nous parlons de consommation sociale lorsque celle-ci est occasionnelle ; de consommation à risque lorsque celle-ci est supérieure aux normes, mais sans complications ; de consommation nocive lorsque celle-ci est supérieure à la norme, mais associée à des complications ; et enfin de dépendance lorsqu’il y a une perte de la capacité de contrôler la prise d’alcool.
Bien que les ventesd’alcool diminuent régulièrement en France, elles restent parmi les plus élevées d’Europe, et les conséquences de cette consommation nocive et à risque continuent de préoccuper les responsables de la santé publique.

Nous pouvons noter qu’en 2005, plus de 9 jeunes sur 10 âgés de 17 ans déclaraient avoir consommés de l’alcool au cours de leur vie, 11 % en boive régulièrement et 1,2 % régulièrement. Lesgarçons étaient trois fois plus nombreux que les filles à en consommer régulièrement, et sept fois plus nombreux à en consommer quotidiennement.

Dans un premier temps, nous allons montrer que l’alcoolisme est un phénomène social chez les jeunes. Nous y décrirons l’alcoolisme chez les jeunes en France mais aussi dans le monde.

Ensuite, dans un deuxième temps, nous nous intéresserons auxeffets qui peuvent être engendrés par l’alcool, aussi bien à court qu’à long terme.

Enfin pour finir, nous étudierons les moyens qui peuvent être mis en œuvre pour lutter contre cet alcoolisme chez les jeunes en France et dans le monde.

L’alcool, un phénomène social

Les chiffres et les modes de consommations.

La quasi-totalité des jeunes de 12-25 ans ont déjà consommé de l’alcool. Même sielle est occasionnelle, la consommation d’alcool chez les jeunes concerne une forte proportion des 15-25 ans : 88,9 % d’ente eux déclarent en consommer ne serait-ce qu’une fois dans l’année. Parmi eux :
* 39,2 % sont des consommateurs réguliers (hebdomadaires ou quotidiens).
* 24 % sont des consommateurs mensuels.
* 25,7 % sont des consommateurs plus occasionnels (moins d’une fois parmois).

Cependant, il est préférable de diviser ce groupe en deux parties : tout d’abord les 15-19 ans et les 20-25 ans. En effet, la consommation de boissons alcoolisées varie de manière significative avec l’âge :

| Parmi les 15-19 ans | Parmi les 20-25 ans |
Consommation régulière | 29,7 % | 49,3 % |
Consommation mensuelle | 25,6 % | 22,3 % |
Consommation occasionnelle | 29,9...

Nous avons souligné que la vieillesse est un facteur de fragilisation face à la consommation d’alcool, en particulier si la personne âgée a des problèmes de santé. La présence d’une consommation excessive peut s’expliquer par une fréquence plus élevée d’événements stressants (Finlayson et coll., 1988) comme la solitude, le deuil, l’isolement, la perte du soutien social, l’anxiété, la dépression (Bressi et coll., 2008), le stress (Schonfel et Dupree, 1990), des difficultés financières (Moos et coll., 1991). Les personnes âgées ont tendance à considérer les événements d’une manière plus sérieuse que les plus jeunes (Carroll et coll., 2005), et une consommation excessive risque d’amplifier ce phénomène et de favoriser le stress. Les personnes âgées se suicident plus fréquemment que les moins de 65 ans (Karvonen et coll., 2008), et boire excessivement augmente encore plus le risque de suicide chez les femmes âgées (Bressi et coll., 2008). Une consommation excessive d’alcool accroît le risque de blessures par chute et les accidents de voiture (Sorok et coll., 2006) et augmente la consommation de tabac (Ki Woong et coll., 2009). D’autres conséquences sont la diminution des capacités à réagir contre les infections et les cancers (altération du système immunitaire), de la qualité et de la quantité alimentaire (perte d’appétit), les chutes, une augmentation des cancers, de l’hypertension, des troubles cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des cirrhoses, des troubles cognitifs, des troubles sexuels, de la négligence de soi, de la dépendance tabagique, l’incontinence, les tremblements et des complications à cause de l’interaction avec les médicaments (Stoddard et Thompson, 1996). Par contre, une consommation d’alcool non excessive, sur un mode social, diminue le risque de dépression (Ki Woong et coll., 2009).

One thought on “Dissertation Sur Lalcool Chez Les Jeunes

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *